Du positivisme

L’équilibre est-il atteint, entre bonnes et mauvaises nouvelles? Hier, la lettre d’admission en maternelle, on n’a pas notre choix, et non Le Corbeau n’ira pas dans la super maternelle bilingue à deux pas de Raban, mais sur la colline aux gibets: c’est loin, ça monte. Hier, devis pour les réparations de Mister Wilde, sept cent euros pour passer le contrôle technique: pas mieux que le concessionnaire.

Et aujourd’hui? Ah, peut-être – peut-être – qu’on peut aller pleurer à la mairie. Et finalement, le four de Fritz est au gaz, donc ça n’aurait pas marché chez nous – et puis les prolos videurs de maisons l’ont laissé. Quant au (quatrième) garage dans lequel j’ai amené Mister Wilde, il m’établit un devis dans les quatre-cent euros… Ben voilà!

…il ne me reste plus qu’à aller courir – cela fait dix jours que je procrastine. Next step.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *